Note sur deux moments de la finalité de la nature chez Kant

Vinicius Berlendis de Figueiredo

Resumo


En dépit de ce qu’affirme Kant dans la dernière partie de l’“Introduction à la Logique transdendantale ” de la Critique de la raison pure (KrV A 62-64/ B 87/88), la Dialectique Transcendantale investit les idées de la métaphysique spéciale d’une valeur positive, bien que non constitutive, concernant la connaissance empirique. Sans ces idées, il n’y a pas d’unité systématique possible de la nature et donc pas de connaissance empirique. De son coté, la Critique du Jugement (1790) à la fois rejette et approfondit cette solution. En radicalisant son côté critico-idéaliste, Kant redéfinit le statut du travail de la pensée sur les données, ce qui aboutit à un nouveau modèle, “horizontal”,  de la réflexion.

 


Palavras-chave


finalité de la nature; metaphysica specialis; raison; imagination; réflexion

Texto completo:

PDF

Referências


ERDMANN, B. “Die Entwicklungsperioden von Kants theoretischer Philosophie”, in: Erdmann, B. Reflexionen Kants zur kritischen Philosophie <1882-1884>. Stuttgart: Frommann-Holzboog, 1992.

KANT, Immanuel: Gesammelte Schriften. Bd. 1-22 Preussische Akademie der Wissenschaften, Bd. 23 Deutsche Akademie der Wissenschaften zu Berlin, ab Bd. 24 Akademie der Wissenschaften zu Göttingen. Berlin 1900ff.

KANT, Immanuel. Kritik der reiner Vernunft (ed. W. Weischedel). Franfurt a. Main: Suhrkamp, 1974.

KANT, Immanuel, Critique de la raison pure (trad. A. J.-L. Delamarre et F. Marty à partir de la traduction de J. Barnis), in: Œuvres philosophiques I – Des premiers écrits à la Critique de la raison pure (ed. F. Alquié). Paris: Gallimard, 1980.

KANT, Immanuel, Critique de la faculté de juger (trad. J.-R. Ladmiral, M.B. de Launay et J.-M. Vaysse. in: Œuvres philosophiques II – Des Prolégomènes aux écrits de 1791 (ed. F. Alquié). Paris: Gallimard, 1985.

HINSKE, N. Kants Weg zur Transzendentalphilosophie. Der dreissigjarige Kant. Stuttgart: Kohlhammer W., 1982.


Apontamentos

  • Não há apontamentos.